association antinucléaire genevoise    logo
Accueil du siteJournalArticles par thèmesVotations (Suisse)
Dernière mise à jour :
dimanche 22 avril 2018
Statistiques éditoriales :
445 Articles
3 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
1008 aujourd'hui
1251 hier
1256874 depuis le début
   
Articles par thèmes :
Votations (Suisse)
Articles par pays :
Suisse
Journal par No :
No 62, février 2002
No 62, février 2002
Publié le dimanche 30 septembre 2007

Philippe de Rougemont :


Prochaines votations fédérales sur le nucléaire : Une occasion historique de sortir de l’impasse atomique

Pour la troisième fois depuis 1984, la population suisse va voter sur son avenir énergétique. Nous sommes à 11 mois de la votation fédérale sur les initiatives fédérales Sortir du nucléaire et Moratoire plus (votation en décembre ou début 2003).

Pour remporter ces votations, les associations et les militants doivent commencer à se mobiliser pour faire une campagne la plus forte et efficace possible, notament en s’attachant à trouver les ressources nécessaires à cette réussite. C’est à nous de compenser l’handicap financier évident face aux milieux pro nucléaires. Un responsable d’Economie suisse répondant à un journaliste a récemment déclaré que les sommes investies dans leurs campagnes de votation sont déterminées par « ce qu’il faut pour remporter le vote ». Même si Greenpeace et le WWF notamment apportent leur soutien financier, nous aurons aussi besoin du financement le plus généreux possible (un mailing vous parviendra ces prochaines semaines pour le compte de la campagne Sortir du nucléaire). C’est tout autant par la participation militante et efficace que nous pouvons faire la différence dans cette campagne. Notamment en participant a des actions, à la tenue de stands ou distributions d’imprimés et a tout moyen pour diffuser des informations sur les dangers du nucléaire et les alternatives énergétiques. Chaïm Nissim, un habitué de la lutte antinucléaire observait que les personnes indécises sur le sujet du nucléaire partagent rapidement nos positions lorsqu’on arrive à les informer. En bref, les nucléocrates profitent de l’ignorance du public, et nous profitons de la diffusion d’informations.

Nous produisons actuellement les brochures et autre matériel de campagne, nous cherchons à assurer leur financement et a préparer leur diffusion la plus large possible.

Pour participer à ces efforts, vous pouvez nous retourner le coupon figurant sur la dernière page de ce journal, faire bon usage du prochain mailing que vous recevrez prochainement ou encore venir à la séance publique de présentation des initiatives qui aura lieu à Genève mi-mars (précisions à venir dans le mailing).

Nous tenons la possibilité de franchir résolument le pas pour rejoindre les pays qui ont déjà opté pour la sortie du nucléaire (Allemagne, Suède, Autriche, Italie). L’avenir est notre affaire

Philippe de Rougemont


Les initiatives « Sortir du nucléaire » et « Moratoire plus »

Moratoire plus est une version améliorée de l’initiative similaire de 1990. Cet article imposerait : Un moratoire de 10 ans sur la construction de nouvelles centrales nucléaires (CN). La limitation de l’exploitation des CN à 40 ans à compter depuis la date de leur mise en service. Un dépassement unique de 10 ans est possible après consultation populaire. L’étiquetage obligatoire du mode de production du courant consommé.

Première fermeture de CN : Beznau I en 2009. Dernière fermeture de CN : Leibstadt en 2024 (sauf demande de référendum pour un dépassement unique de 10 ans) Sortir du nucléaireeprend l’initiative de 1990 en la renforçant. Cet article imposerait : La limitation de l’exploitation des CN a 30 ans. La fin du retraitement des déchets nucléaires.

Premières fermetures en 2004 (Beznau I et II, Mühleberg). Dernière fermeture en 2014 (Leibstadt).

Philippe de Rougemont


Les résultats de quelques autres votations sur le nucléaire

Après 3 décennies de votations sur le nucléaire*, nous avons pour la troisième fois (1984, 1990 et 2002/03) l’occasion de remporter une victoire décisive (l’abandon du nucléaire).

Petit rappel de votations passées :

1982:Le projet de centrale nucléaire à Verbois (GE) a été combattu et remporté en votation cantonale.

1984 :La votation fédérale sur l’abandon du nucléaire remporte 44.5% des voix, l’initiative sur un moratoire obtient 46% des voix.

1990 : Sortir du nucléaire obtient 47%, Moratoire en obtient 54.5% !

2000 :Le canton de Berne refuse par 65% l’initiative pour la fermeture de Mühleberg en 2002

2002/03 :Votation sur Sortir du nucléaire et moratoire plus.

C’est très rare qu’une initiative populaire obtienne une majorité, ou même un succès d’estime. Cela s’est confirmé lors des dernières votations. Les résultats de 1984 et 1990 sont donc encourageants. Cependant nous avons aussi perdu du terrain, onze années ont passé depuis la dernière votation fédérale sur le sujet, le niveau de connaissance sur les dangers du nucléaire a donc régressé dans la population, notamment auprès des nouvelles générations ayant acquis le droit de vote . Aussi, le souvenir de Tchernobyl se fait moins présent 15 années après la catastrophe. La partie n’est donc évidemment pas gagnée d’avance...

* Sans oublier les luttes hors votations qui ont mené à l’abandon des projets de Kaiseraugst et de Superphénix par exemple.

Philippe de Rougemont

 
Articles de cette rubrique
  1. No 71, octobre 2003
    30 septembre 2007

  2. No 70, mai 2003
    30 septembre 2007

  3. No 69, Avril 2003 - spécial votations
    30 septembre 2007

  4. No 62, février 2002
    30 septembre 2007

  5. No 54, septembre 2000
    30 septembre 2007

  6. No 52, avril 2000
    30 septembre 2007

  7. No 50, octobre 1999
    30 septembre 2007