association antinucléaire genevoise    logo
Accueil du siteJournalEdito
Dernière mise à jour :
samedi 7 juillet 2018
Statistiques éditoriales :
445 Articles
4 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
463 aujourd'hui
1127 hier
1344055 depuis le début
   
Journal par No :
No 51, janvier 2000
Auteurs :
Pierre Vanek
No 51, janvier 2000
Publié le lundi 1er octobre 2007

Edito

Notre quotidien préféré, Le Courrier, publiait à fin décembre une interview du Conseiller fédéral Moritz Leuenberger. A la question simple et directe « Faut-il se préparer à abandonner le nucléaire ? », le Conseiller fédéral en charge des questions énergétiques répondait qu’il « n’y aura jamais de nouvelles centrales nucléaires en Suisse » puisque dit-il « Politiquement, c’est impossible, et économiquement, c’est inintéressant ».

Magistrale leçon sur comment éluder une interrogation gênante. En effet, la question à l’ordre du jour en Suisse n’est pas de construire ou non de nouvelles centrales atomiques, mais bien de décider si oui ou non on arrête celles qui tournent aujourd’hui dans notre pays, qui perpétuent en continu le risque d’un Tchernobyl helvétique et qui produisent à longueur d’année des déchets radioactifs mortels pour des générations.

Le refus de se donner les moyens d’arrêter les centrales « réellement existantes » et la volonté de les exploiter, envers et contre tout, pour des durées projetées toujours plus longues de 50, 60, 80 ans... répond à une volonté de rentabiliser des investissements massifs et insensés, ceci dans le contexte de la libéralisation projetée du marché de l’électricité et de l’exigence des milieux économiques d’une baisse importante des coûts de l’électricité ...pour les gros consommateurs.

Cette entreprise de gériatrie nucléaire, qui entraîne des risques chaque année accrus, liés au vieillissement des installations, répond aussi à une volonté de reculer au maximum l’échéance du démontage et de la liquidation définitive des centrales existantes, opérations dont les coûts et les risques ne sont évidemment pas pris en compte aujourd’hui de manière correcte.

C’est à ce jeu que se prête un conseiller fédéral qui se présentait naguère comme un opposant au nucléaire.

Mais il y a pire. Dans le numéro de décembre du bulletin de l’Association suisse pour l’énergie atomique (ASPEA) se trouve relatée une conférence du président de l’Association suisse des entreprises d’électricité qui annonce « souscrire sans réserve » aux thèses développées par ...Moritz Leuenberger, figurant dans un document issu d’un groupe de réflexion fédéral sur l’approvisionnement électrique à long terme, dans lequel le Conseiller fédéral en question affirme entre autres que : « Pour le long terme, il convient de réserver la possibilité de recourir à de nouvelles techniques nucléaires, offrant des caractéristiques poussées de sûreté passive et inhérente ».

Duplicité surprenante ? Pas vraiment. La leçon à en tirer, c’est que les antinucléaires n’ont aucun espoir à fonder, ni à court ni à long terme, sur autre chose que sur leur propre capacité à gagner les batailles politiques qui s’annoncent : refus de la libéralisation du marché de l’électricité, initiatives fédérales antinucléaires... entre autres !

C’est le choix de ContrAtom, si c’est aussi le vôtre, rejoignez-nous.

Pierre Vanek

 
Articles de cette rubrique
  1. No 92, septembre 2008
    17 octobre 2010

  2. No 89 février 2008
    28 février 2008

  3. No 87, octobre 2007
    22 octobre 2007

  4. No 85, avril 2007
    14 octobre 2007

  5. No 84, décembre 2006
    16 octobre 2007

  6. No 83, octobre 2006
    1er octobre 2007

  7. No 83, octobre 2006
    15 octobre 2007

  8. No 82, mai 2006
    1er octobre 2007

  9. No 81, avril 2006
    1er octobre 2007

  10. No 80, décembre 2005
    1er octobre 2007

  11. No 80, décembre 2005
    16 octobre 2007

  12. No 79, octobre 2005
    1er octobre 2007

  13. No 77, avril 2005
    1er octobre 2007

  14. No 76, décembre 2004
    1er octobre 2007

  15. No 75, octobre 2004
    1er octobre 2007

  16. No 74, juin 2004
    1er octobre 2007

  17. No 73, avril 2004
    1er octobre 2007

  18. No 72, décembre 2003
    1er octobre 2007

  19. No 71, octobre 2003
    1er octobre 2007

  20. No 70, mai 2003
    1er octobre 2007

  21. No 69 avril 2003
    1er octobre 2007

  22. No 68, décembre 2002
    1er octobre 2007

  23. No 64, juin 2002
    14 octobre 2007

  24. No 63, avril 2002
    1er octobre 2007

  25. No 62, février 2002
    1er octobre 2007

  26. No 60, septembre 2001
    1er octobre 2007

  27. No 59, juin 2001
    1er octobre 2007

  28. No 57, avril 2001 - spécial OMS-AIEA
    1er octobre 2007

  29. No 55, décembre 2000
    1er octobre 2007

  30. No 54, septembre 2000
    1er octobre 2007

  31. No 52, avril 2000
    1er octobre 2007

  32. No 51, janvier 2000
    1er octobre 2007

  33. No 50, octobre 1999
    1er octobre 2007