association antinucléaire genevoise    logo
Accueil du siteJournalBrèves
Dernière mise à jour :
mercredi 30 mai 2018
Statistiques éditoriales :
445 Articles
4 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
690 aujourd'hui
1580 hier
1319301 depuis le début
   
Articles par thèmes :
Superphénix Uranium appauvri Youri Bandazhevsky Climat
Articles par pays :
Etats-Unis Irak
Journal par No :
No 71, octobre 2003
No 71, octobre 2003
Publié le lundi 1er octobre 2007

Sellafield : the end

Cette fois il semble que cela soit sérieux : l’usine Thorp, du complexe de Sellafield, qui a coûté 1,8 milliards de livres et qui devait fournir des quantités sans limites d’électricité durant le XXIème siècle, doit fermer en 2010 ! D’une usine de soi-disant retraitement, elle va sans doute devenir un simple dépôt de déchets... 75 tonnes de plutonium traînent là, inutiles devant l’éternité… Rappelons que BNFL, propriétaire de Sellafield, était en faillite virtuelle depuis deux ans, avec 4,1 milliards de livres de dettes. Ah ! si on avait écouté les antinucléaires qui, dès la construction de l’usine, affirmaient qu’elle était inutile… Et si les Français prenaient enfin exemple et fermaient La Hague…PG

Irak

Selon des mesures prises récemment dans les rues de Bagdad, les doses de radioactivité seraient de 1000 fois supérieures aux normes autorisées. En cause, encore une fois, l’utilisation d’armement à l’uranium appauvri par les Ricains, ce dont nous vous avons déjà parlé à plusieurs reprises dans ce journal. Déjà, avant la deuxième guerre du Golfe, le taux de cancer était multiplié par 7, les malformations congénitales par 4 et les leucémies par 3,5. Mais bon, il paraît que le sujet n’intéresse pas les jeunes, alors je retourne faire la sieste. PG

Uranium appauvri : les USA le savaient depuis 60 ans !!!!

Que découvre-t-on dans les révélations du directeur du projet uranium appauvri pour la guerre du Golfe, l’experimenté Doc. Doug Rokke ? Que les contaminations et les risques sont fort bien connus des autorités US depuis le 30 septembre 1943, oui 1943 ! Dans une lettre envoyée au General Leslie Groves à cette date, les scientifiques affectés au projet Manhattan ont suggéré que l’uranium pourrait être utilisé comme un contaminant de l’air, de l’eau et des sols. 1943 : ils savaient ! Alors en 1991, sans compter les explosions d’Hiroshima, de Nagasaki fort différentes des explosions comme celles de Windscale, Three Mile Island, Tchernobyl et bien d’autres, ainsi que les contaminations permanentes par les rejets accidentels ou officiels, les autorités du nucléaire militaire ont toujours été très conscientes des dommages qui résulteraient de l’emploi des armes à l’UA ! Patrick Chappus

Pas de Superphénix

Il y a bientôt une année, Charlie-Hebdo suggérait que l’arrêt de Creys-Malville n’était que tactique et provisoire, que le démantèlement se faisait aussi lentement que possible et que son redémarrage pouvait être imminent. Il semble qu’il n’en soit rien : il n’existe plus aucun cadre juridique pour redémarrer Superphénix, la NERSA, propriétaire des lieux a été dissoute et il n’y a plus aucune autorisation de fonctionnement. Il faudrait plusieurs années d’enquête publique pour justifier un redémarrage. Même EDF n’en veut plus car elle estime que SPX lui a fait une mauvaise pub. En fait si le démantèlement est si long, c’est que rien n’avait été prévu à l’avance…PG Silence n°296

Phénix redémarre…mais est déjà en panne !

Pour compenser l’arrêt de SPX et faire de la soi-disant transmutation de déchets, EDF avait fait redémarrer le réacteur à neutrons rapides Phénix à Marcoule, ancêtre de SPX. Vous serez sans doute heureux de savoir que celui-ci est déjà en panne… Un incident de classe 1, mais qui pourrait être beaucoup plus grave que ce qu’en disent les autorités… A surveiller…PG

USA : reprise des essais déguisée

Le 22 août, les représentants de l’Administration chargée de la sécurité nucléaire ont annoncé qu’ils procéder à une « expérience sur des matériaux nucléaires » selon un mode similaire aux essais nucléaires souterrains effectués par les Etats-Unis avant le moratoire de 1992. Cette expérience dite « sous-critique » sera effectuée en 2004 dans la partie centre est du site d’essais du Nevada. (…) Ces expériences font partie intégrantes des programmes de « simulation » des essais nucléaires qui, eux, préparent les armes nucléaires du futur. Les ordinateurs surpuissants et autres laser Mégajoules ne peuvent pas tout expérimenter, d’où les explosions, en réel, affublées du nom d’expériences sous-critiques.(…) B. Barrillot, Stop essais, sept. 2003

426 tonneaux qui fuient : ça recoule du fût !!!

Jusqu’en 1982, 55000 fûts de déchets radioactifs ont été jetés au fond de la mer en Belgique. Puis cela fut interdit. Or parmi les fûts qui ont dû (si j’ose dire) rester sur la terre ferme, 426 fuient…alors qu’ils étaient censés résister des siècles. Qu’en est-il des 55000 qui sont au fond de l’eau, confrontés depuis plus de 20 ans à la corrosion du sel marin ? Mais bon, il paraît que ça non plus, ça n’intéresse pas les jeunes… Alors espérons qu’une bonne marée noire vienne boucher les fûts…PG

Le stress n’est pas responsable

Une étude réalisée par Galina Bandazhevskaya sur 94 enfants confirme les travaux du Pr Bandazhevsky : le césium est le principal responsable de l’hypertension et des arythmies chez les enfants. C’est donc bien la contamination et non le stress, comme essaient de le faire croire les nucléocrates qui est responsable de ces pathologies…PG

Vacances en Alsace pour des enfants ukrainiens

Chaque année, l’Association « Enfants de Tchernobyl » place des enfants dans des familles d’Alsace pour quelques semaines de vacances loin des zones contaminées. Ce voyage est pour eux une véritable bouffée d’oxygène. Et ce qui est chouette, c’est que quand une centrale française pètera, les Ukrainiens pourront inviter les petits Français en vacances à leur tour. C’est chouette la vie, quand on s’éclate. PG

La canicule ne fait pas que des malheureux

Selon une dépêche de l’AFP, la production d’énergie solaire en Allemagne a augmenté de 30% par rapport à la même période de 2002. Bien sûr, cette énergie ne représente que 0.03 % de la production énergétique allemande, mais c’est tout de même 148 millions de Kwh qui ont été produits en photovoltaïque. PG

 
Articles de cette rubrique
  1. No 89, février 2008
    28 février 2008

  2. No 87, octobre 2007
    23 octobre 2007

  3. No 85, avril 2007
    14 octobre 2007

  4. No 81, avril 2006
    1er octobre 2007

  5. No 77, avril 2005
    1er octobre 2007

  6. No 75, octobre 2004
    1er octobre 2007

  7. No 71, octobre 2003
    1er octobre 2007

  8. No 68, décembre 2002
    1er octobre 2007

  9. No 62, février 2002
    1er octobre 2007

  10. No 60, septembre 2001
    1er octobre 2007

  11. No 59, juin 2001
    1er octobre 2007

  12. No 52, avril 2000
    1er octobre 2007

  13. No 51, janvier 2000
    28 septembre 2007

  14. No 48, septembre 1998
    28 septembre 2007