association antinucléaire genevoise    logo
Accueil du siteJournalArticles par thèmesLoi sur le marché de l’électricité (LME)Infos sur la LME
Dernière mise à jour :
samedi 13 octobre 2018
Statistiques éditoriales :
446 Articles
5 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
1481 aujourd'hui
1441 hier
1446727 depuis le début
   
Argumentaire
Publié le vendredi 28 septembre 2007

Spéculer sur l’électricité ? Pas question !

En Suisse, 75% de l’économie électrique appartient aux collectivités publiques, 60% de la production est hydraulique (barrages), c’est-à-dire propre, renouvelable et sûre, les prix pour les ménages sont bas en comparaison européenne. La loi (LME) votée pour libéraliser ce secteur menace tout cela :

Danger pour la sécurité de l’approvisionnement

La libéralisation fait primer le profit sur le service et la sécurité de l’approvisionnement. On a constaté en Californie (libéralisation totale en 1996) que les centrales privatisées ont stoppé leur production en période de pénurie. Résultat : spéculation sur les prix à la production qui ont été multiplié par vingt en quelques jours. En Suède (libéralisation totale en 1999), les suppressions d’emplois viennent de plonger dans le noir des régions entières pour manque d’entretien.

Une concurrence désastreuse pour l’emploi et l’avenir de l’hydraulique

L’ouverture à la concurrence plus rapide que ne le demande l’Union européenne met en concurrence nos centrales hydrauliques avec des entreprises cent fois plus grosses vendant à bas prix grâce à des subventions étatiques du nucléaire ou de l’énergie produite à partir de charbon. Pour survivre, les centrales hydrauliques suisses supprimeront des milliers de places de travail, cesseront d’investir ou se vendront à des monopoles européens.

Une loi dangereuse et mauvaise pour l’environnement

Après des années d’efforts pour limiter la consommation d’électricité et la produire proprement, le marché va avantager les gros consommateurs et faire pression sur la qualité de la production. Pour amortir et rentabiliser leurs énormes investissements les exploitants de centrales atomiques vont rechercher toutes les économies possibles au risque d’accroître le danger d’accident nucléaire.

Les consommateurs passeront à la caisse

Au Chili, aux USA, en Angleterre, en Nouvelle Zélande, la libéralisation a conduit après deux ou trois ans à de nettes hausses de prix (de 13 à 30%) pour les petits consommateurs. Après une phase de dumping, les monopoles privés font remonter les prix et engraissent les actionnaires.

Les régions périphériques délaissées

L’approvisionnement des régions périphériques nécessite des moyens importants. Aujourd’hui ils sont supportés de manière solidaire par les réseaux publics. Avec le marché, c’est chacun pour soi et les régions périphériques seront délaissées parce que pas assez rentables.

L’électricité n’est pas une marchandise, elle ne se stocke pas, elle est indispensable à tous. Il n’est pas question de la livrer aux spéculateurs . Assez avec cette folie de tout libéraliser !

Pour un débat indispensable, pour le développement de vrais services publics de l’électricité

pour une énergie propre, abordable, contrôlée démocratiquement, signez le referendum

Comité « Spéculer sur l’électricité ? Pas question ! »

Anne-Cécile Reinmann, Contratom Genève, Niklaus Scherr, Alternative Liste Zürich, Christian Besmer, syndicat VPOD/SSP Zurich, Rita Schiavi, membre du CD du syndicat SIB, Basta Bâle, Pino Sergi, Solidarietà, Tessin. Martin Stuber, SGA, Zug, Pierre Vanec, Chrsitian Grobet, Jean Spielmann, AdG Genève ; Christian Van Singer, Luc Recordon, Daniel Brélaz, les Verts Vaud, Jean-François Marquis, SolidaritéS Vaud, Michel Béguelin, Pierre-Yves Maillard, Pierre Tillmanns, Pierre Chiffelle, Nils de Dardel, Valérie Garbani, Liliane Chappuis, Stéphane Rossini, Adrian Zimmermann, élu/es et membres du Parti Socialiste,.

 
Articles de cette rubrique
  1. Réaction suite à la victoire contre la LME
    28 septembre 2007

  2. Arguments du SSP/Vpod contre la LME
    28 septembre 2007

  3. Communiqué de presse de la FTMH
    28 septembre 2007

  4. Argumentaire
    28 septembre 2007