association antinucléaire genevoise    logo
Accueil du siteJournalArticles par thèmesLoi sur le marché de l’électricité (LME)Infos sur la LME
Dernière mise à jour :
mercredi 30 mai 2018
Statistiques éditoriales :
445 Articles
4 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
1945 aujourd'hui
1003 hier
1321559 depuis le début
   
Communiqué de presse de la FTMH
Publié le vendredi 28 septembre 2007

Le syndicat FTMH soutient le référendum contre la LME

Lors de sa séance du 24 janvier à Berne, le comité central du syndicat FTMH a décidé à une large majorité de soutenir le référendum contre la nouvelle loi sur le marché de l’électricité (LME). L’ouverture très rapide du marché de l’électricité, qui va plus loin que ce qui est prévu au sein de l’Union européenne, menace non seulement des milliers d’emplois dans la branche mais aussi le service public de l’électricité. En outre la loi ne prévoit pas de garanties suffisantes pour la reconversion des emplois qui vont disparaître.

En raison de l’ouverture rapide du marché, les centrales hydro-électriques suisses seront mises en concurrence avec de grandes centrales nucléaires ou thermiques étrangères, en partie subventionnées. Pour survivre, elles vont devoir réduire leurs effectifs de 20 à 30 % dans les années à venir. Les conditions de travail vont se dégrader et les investissements dans les mesures de sécurité et de protection de l’environnement seront annulés. La menace d’une ruineuse guerre des prix et du rachat par de puissants groupes d’électricité étrangers se dessine.

La LME met délibérément en péril l’excellent service public de la production électrique dont le fonctionnement est bon et respectueux de l’environnement. En effet, 60% de l’électricité est d’origine hydraulique.

Les grandes entreprises industrielles suisses, grosses consommatrices, profitent d’ores et déjà de réductions considérables de la part des fournisseurs d’électricité. Aussi, la libéralisation ne leur apporte-t-elle aucun avantage substantiel sur la concurrence dans l’Union européenne. Quant aux consommateurs ordinaires que sont les ménages et les petites et moyennes entreprises, ils ne pourront pas profiter de l’ouverture du marché de l’électricité dans un premier temps mais doivent au contraire s’attendre à des augmentations massives des prix. Par ailleurs, ils supportent en qualité de contribuables et que clients captifs les risques financiers des entreprises d’électricité qui sont détenues à 75% par les pouvoirs publics.

Pour tout complément d‘information : André Daguet, vice-président FTMH SMUV, tél. 031 350 23 46

Jean-Claude Rennwald, membre du comité directeur FTMH, tél. 031 350 23 62 ou tél. mobile 079 318 56 12

Berne, le 25 janvier 2001

 
Articles de cette rubrique
  1. Réaction suite à la victoire contre la LME
    28 septembre 2007

  2. Arguments du SSP/Vpod contre la LME
    28 septembre 2007

  3. Communiqué de presse de la FTMH
    28 septembre 2007

  4. Argumentaire
    28 septembre 2007