association antinucléaire genevoise    logo
Accueil du siteJournalArticles par thèmesLoi sur l’énergie nucléaire (LENu)
Dernière mise à jour :
samedi 7 juillet 2018
Statistiques éditoriales :
445 Articles
4 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
599 aujourd'hui
825 hier
1342419 depuis le début
   
Articles par thèmes :
LENu
Articles par pays :
Suisse
Auteurs :
Anne-Cécile Reimann
No 71, octobre 2003
Publié le vendredi 28 septembre 2007

L’après 18 mai

Nos initiatives passées à la trappe, où en est-on maintenant sur le plan légal au niveau du nucléaire ? Personne ne semble plus vraiment se préoccuper de la suite de l’histoire ! Silence radio dans les gazettes helvétiques !

Et pourtant, il y aurait des choses à dire pour éclairer la lanterne de nos concitoyens. Les Suisses savent-ils, par exemple, qu’en votant NON aux initiatives, ils acceptaient ipso facto la toute nouvelle LENu (loi sur l’énergie nucléaire), mise sous toit le 21 mars dernier par nos autorités fédérales ? Il y a fort à parier que la plupart des citoyens de ce pays ignorent tout de l’existence de cette loi et, a fortiori, de son scandaleux contenu !

Que dit la LENu ?

Tout d’abord, la construction de nouvelles centrales est désormais possible, contrairement à toutes les déclarations faites auparavant par le Conseil fédéral !

Ensuite, nos autorités n’envisagent aucune sortie du nucléaire ! Quelle folie, ces centrales ont été conçues pour une durée d’exploitation d’une trentaine d’années, toute prolongation de ce délai augmente le risque potentiel d’accident.

Quand on sait que Mühleberg, pour ne prendre que cet exemple, comporte des fissures de 2 mètres sur la jupe du cœur, retenues par des agrafes, on est en droit de se faire du souci. Encore un point scandaleux à relever dans le contenu de cette loi scélérate : le droit de veto par rapport à l’enfouissement des déchets nucléaires est retiré aux cantons, le sous-sol de chaque canton étant dorénavant considéré comme propriété de la Confédération.

Quant aux commissions d’experts indépendants exigées par les milieux antinucléaires pour la surveillance des centrales, elles sont bien entendu refusées. Le contrôle des installations appartient donc toujours au lobby nucléaire. Voilà le travail ! Cette situation dramatique devrait donner à réfléchir à tous ceux qui, en refusant nos initiatives pensaient innocemment dire simplement non à une sortie prématurée du nucléaire, comme le laissait entendre la propagande des nucléocrates.

Le référendum manqué

De toute évidence, cette loi aurait dû faire l’objet d’un référendum afin que le peuple puisse se prononcer en toute connaissance de cause et dise s’il accepte ou non ces scandaleuses conditions.

A ContrAtom, nous étions à fond pour relever le défi. Cela nous semblait constituer le moyen idéal de relancer le débat et d’éclaircir les choses. Un sondage VOX n’a-t-il pas révélé tout récemment qu’un tiers des votants a dit NON aux initiatives en pensant dire NON au nucléaire ? (V. article p.6)

D’autre part, 45’000 signatures (il en faut 50’000 pour un référendum fédéral) n’avaient-elles pas déjà été réunies au printemps 2000 pour soutenir une pétition contre cette même loi alors qu’elle était à l’état de projet ? Cela aurait été aussi l’occasion de ne pas rester au tapis après l’échec, mais de se remettre debout, de serrer les rangs et de repartir ensemble dans une nouvelle campagne ! Hélas, sans nous laisser le temps d’en débattre, le WWF et Greenpeace ont immédiatement annoncé qu’ils ne lanceraient pas le référendum et qu’ils refuseraient, le cas échéant, de le soutenir. Les partis politiques traditionnellement de notre côté (gauche et Verts) se sont également dégonflés. Le Comité romand Sorti du Nucléaire, qui dans un premier temps s’était prononcé à une large majorité pour lancer le référendum, a renoncé à son tour. Et voilà donc ContrAtom contrainte alors, la mort dans l’âme, à la capitulation : impossible de partir seule en campagne lorsqu’il s’agit de récolter 50’000 signatures en 3 mois !

Dommage !

Je n’en suis pas encore remise !

Anne-Cécile

 
Articles de cette rubrique
  1. No 71, octobre 2003
    28 septembre 2007

  2. No 64, juin 2002
    28 septembre 2007

  3. No 59, juin 2001
    28 septembre 2007

  4. No 55, décembre 2000
    28 septembre 2007

  5. No 54, septembre 2000
    28 septembre 2007

  6. No 52, avril 2000
    28 septembre 2007

  7. Deux articles parus dans La Liberté
    28 septembre 2007