association antinucléaire genevoise    logo
Accueil du siteJournalArticles par thèmesMalvilleInfos sur superphénix
Dernière mise à jour :
samedi 13 octobre 2018
Statistiques éditoriales :
446 Articles
5 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
620 aujourd'hui
1477 hier
1444425 depuis le début
   
Articles par thèmes :
Malville Superphénix
Articles par pays :
France
Petit jeu d’arithmétique proposé par les Européens contre Superphénix
Publié le vendredi 28 septembre 2007

Problème : Vous avez 70 milliards de Francs à dépenser sur 10 ans dans le domaine de la production électrique. Qu’en faites-vous ?

Solution n° 1 :

Je construis un surgénérateur, Superphénix, je dépense les 70 milliards, j’arrive dans le meilleur des cas à récolter 10 milliards de francs en vendant de l’électricité. Ce réacteur nucléaire me coûte donc 60 milliards de francs et me permet de créer 700 emplois. Je me retrouve en l’an 2000 avec un engin dangereux sans savoir quoi en faire.

NOTE : 0/20

Solution n° 2 :

J’investis dans le photovoltaïque (production d’électricité à partir de la lumière du soleil). Le photovoltaïque est la forme d’énergie réputée la plus coûteuse actuellement : j’installe 2’000 MW (soit 30 ans de production mondiale en 1993) en micro-centrales raccordées au réseau (type PHÉBUS) qui me permettent de produire 2 milliards de kWh par an que je vends au prix très raisonnable de 0,50 F par kWh (prix très moyen de vente du kWh par EDF à ses clients) : ce qui me rapporte 1 milliard par an, et donc 10 milliards en 10 ans.

A ce prix là, je fais aussi bien que Superphénix, mais :

  • Les installations photovoltaïques peuvent encore fonctionner quelques dizaines d’années.
  • Ces installations n’ont produit aucun déchet dangereux, ni aucune pollution (pas d’effet de serre).
  • 10’000 personnes ont pu trouver un emploi permanent (au lieu de 700 à Superphénix).

NOTE : 10/10

Solution n° 3 :

J’investis dans les éoliennes de grande puissance : j’installe 7’500 MW, soit 6 fois la puissance (théorique !) de Superphénix (1’200 MW) ou 1/8 de la puissance totale du parc nucléaire français. Avec cela, je produis 20 milliards de kWh par an, soit 200 milliards en 10 ans. Comme je suis très raisonnable, je vends ces kWh sans discuter au prix fixé par EDF, soit 0,30F. Ca me rapporte donc 60 milliards de francs en 10 ans, soit 6 fois plus que Superphénix. En moins de 12 ans, j’aurai remboursé mon investissement, et comme mes éoliennes dureront 20 ans au moins, j’aurai plein de sous pour investir dans les énergies renouvelables et créer ainsi des dizaines de milliers d’emplois, sans nucléaire, ni effet de serre.

NOTE : 20/20

D’après une idée de Marc Jedlizcka, président de l’association PHÉBUS (qui a pour objectif la promotion des énergies renouvelables).