association antinucléaire genevoise    logo
Accueil du siteJournalArticles par paysItalie
Dernière mise à jour :
samedi 13 octobre 2018
Statistiques éditoriales :
446 Articles
5 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
1472 aujourd'hui
2533 hier
1438067 depuis le début
   
Articles par pays :
Italie
Panne d’électricité : explications du ministre de l’Industrie mardi au Parlement
Publié le mardi 2 octobre 2007

Panne d’électricité : explications du ministre de l’Industrie mardi au Parlement

Le ministre italien de l’Industrie Antonio Marzano s’expliquera mardi devant le Parlement après la coupure générale d’électricité qui s’est produite ce week-end, a-t-on appris de source parlementaire.

L’allocution du ministre est attendue dans la matinée à partir de 08h00 GMT au Sénat où un projet de réforme du secteur de l’électricité est en cours d’examen. Le texte a reçu un premier feu vert des députés en juillet dernier.

M. Marzano s’exprimera aussi devant les députés, dans l’après-midi. Les deux chambres du Parlement italien ont les mêmes pouvoirs.

Le ministre a aussi annoncé l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire pour élucider les raisons de la panne.

M. Marzano, qui presse pour la construction de nouvelles centrales, devrait plaider mardi pour une accélération du processus d’adoption de sa éforme, quitte à imposer certaines mesures par décret, a indiqué lundi un sénateur de son parti Forza Italia, Giampaolo Bettamio.

Trois grandes questions se posent, a exposé Pippo Ranci, le président de l’Autorité nationale italienne pour l’énergie, qui mènera une enquête de son côté.

"N’était-il pas possible d’avoir une plus grande coopération avec les gestionnaires des réseaux étrangers où l’Italie s’approvisionne, et en particulier la Suisse ? N’aurait-on pas pu éviter la faible réactivité côté italien ? Pourquoi n’a-t-il pas été possible de circonscrire le +black out+ à une zone ?", a-t-il déclaré devant la presse à Milan (nord).

L’épisode du week-end a privé de courant la presque totalité des 57 millions d’habitants de la péninsule, parfois jusqu’à 20 heures d’affilée dans certaines régions.

Il a suscité un vif débat sur l’opportunité de construire de nouvelles centrales et réintroduit dans les discussions la question de l’énergie nucléaire, considérée comme caduque depuis un référendum de 1987, organisé au lendemain de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

Les associations de consommateurs ont demandé une indemnisation pour les dégâts causés par la panne, estimés au minimum à 100 millions d’euros pour le seul secteur de la distribution alimentaire, des bars et des restaurants.

29/09 afp