association antinucléaire genevoise    logo
Accueil du siteJournalArticles par thèmesLoi sur le marché de l’électricité (LME)Infos sur la LME
Dernière mise à jour :
samedi 13 octobre 2018
Statistiques éditoriales :
446 Articles
5 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
1456 aujourd'hui
1548 hier
1441535 depuis le début
   
Réaction suite à la victoire contre la LME
Publié le vendredi 28 septembre 2007

Victoire de David contre Goliath !

Genève, le 26 septembre 2002

Certains lecteurs de notre journal se plaignent parfois de son côté triste, pessimiste voire angoissant. Il est vrai que face au danger nucléaire qui menace notre génération et les mille suivantes (au minimum… ) par l’intermédiaire des déchets, et face aux milliards d’euros investis dans le nucléaire, et aux millions dépensés en publicité par exemple par nos amis d’EDF, nous nous sentons souvent tout petits… et fort démunis…

Youpie !!!

Et pourtant parfois, petit à petit, avec un budget dont mon épicier ne voudrait même pas, et contre toute attente raisonnable, nous remportons des victoires ! Ce dimanche 22 septembre était un de ces jours bénis où nous apprenions que la LME (loi sur la libéralisation du marché de l’électricité (1) était refusée, et que les habitants de Nidwald avaient pour la deuxième fois refusé une galerie de sondage pour un entrepôt de déchets radioactifs au Wellenberg. Aucun de ces deux refus ne résout certes le problème des déchets (cessons d’abord d’en produire !!!) mais dans les deux cas, il a fallu se battre contre des géants aux moyens puissants, comme par exemple « économie-suisse » qui a injecté des millions de FS de publicité dans les journaux pour soutenir la LME. Et malgré cela, grâce à nos informations patiemment recueillies et petit à petit transmises au grand public, nous avons réussi à faire pencher la balance de notre côté, alors qu’il y a encore une année personne ne nous donnait la moindre chance de victoire ! Bon, ne croyez pas que nous soyons triomphalistes ou orgueilleux, car il faut avouer que l’actualité nous a fournis tout ce dont on pouvait, si j’ose dire, rêver comme cauchemars : les scandales ENRON, France Telecom, British Energy (2), etc… Quand des entreprises privatisées ne font pas leur boulot, truquent leurs comptes, font appel à l’Etat pour les sauver de la faillite, mettant en danger des milliers d’emplois et prenant quasiment les consommateurs en otages, les personnes même les plus naïves ou confiantes commencent à se poser des questions…

« C’est la lutte finale…. »

Rassurez-vous, je plaisante, nous sommes loin d’en avoir terminé –hélas- mais ces victoires nous donnent une nouvelle force pour préparer les prochaines campagnes qui nous occuperont déjà l’année prochaine : les votations sur les initiatives Moratoire plus et Sortir du nucléaire. Avec vous, nous comptons nous battre, à coups d’idées et de phrases bien entendu ! , pour que chaque citoyen se pose ces questions :

    • comment éviter le prochain Tchernobyl ?
    • qui va gérer nos déchets dans 20’000 ans ?

Nous admirons tous les pyramides égyptiennes qui ont traversé les siècles. Je ne pense pas que le Jet d’eau, l’Empire Stade Building, ou la Tour Eiffel finiront le troisième millénaire, par contre nos déchets radioactifs dureront plus longtemps que les pyramides…

Même en France, la cause antinucléaire progresse.

Alors qu’EDF investit des millions en pub de désinformation (« L’électricité c’est toute la vie », votre guitare électrique est nucléaire, etc…), que la classe politique de l’extrême gauche jusqu’à l’extrême droite soutient le nucléaire (excepté les Verts), un sondage indique que les Français sont de moins en moins pour le « tout-nucléaire » ! Cela montre encore une fois que l’information circule, s’insinue, pénètre les foyers malgré tout... Et c’est notre chance !

En route, avec vous !

Ce n’est donc pas le moment de baisser les bras ! La victoire, en Suisse, est peut-être plus proche que jamais, mais elle est loin d’être acquise. Contratom et Sortir du nucléaire manquent cruellement de bénévoles et de moyens financiers. Malgré cela, nous allons de l’avant, mais nous avons besoin de votre soutien !

Philippe Gobet

(1) Voir sur notre site nos journaux numéros 55, 56 et 65 sur le thème de la LME !!!

(2) British Energy, entreprise privée qui gère les centrales nucléaires anglaises (aussi bien que British Railway gère les chemins de fer ?! Brrr cela fait froid dans le dos…) réclame des centaines de millions de livres à l’Etat anglais pour éviter le dépôt de bilan…

 
Articles de cette rubrique
  1. Réaction suite à la victoire contre la LME
    28 septembre 2007

  2. Arguments du SSP/Vpod contre la LME
    28 septembre 2007

  3. Communiqué de presse de la FTMH
    28 septembre 2007

  4. Argumentaire
    28 septembre 2007