association antinucléaire genevoise    logo
Accueil du siteJournalArticles par thèmesOMS-AIEA
Dernière mise à jour :
mercredi 30 mai 2018
Statistiques éditoriales :
445 Articles
4 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
1353 aujourd'hui
400 hier
1316301 depuis le début
   
Articles par thèmes :
OMS - AIEA
Articles par pays :
Suisse
Lettre de ContrAtom à Monsieur Kofi A. Annan
Publié le samedi 29 septembre 2007

A Monsieur Kofi A. Annan Secrétaire général des NationsUnies GENEVE

Genève, le 12 février 2001

Monsieur le Secrétaire général,

Sensibilisés par la lecture de votre émouvante préface du Rapport OCHA 2000 sur Tchernobyl, nous souhaitons répondre à votre appel et apporter notre contribution à l’éveil des consciences, face aux conséquences de ce drame.

Dans le cadre général établi par la Charte des Nations Unies, deux organisations aux buts diamétralement opposés ont conclu, en 1959, un accord selon lequel elles agiront “en coopération étroite”. Ainsi, depuis plus de 40 ans, l’OMS dont la tâche est d’amener tous les peuples au niveau de santé le plus élevé possible, est sans cesse freinée par l’AIEA au point qu’elle a attendu cinq ans avant d’intervenir sur le terrain, à Tchernobyl.

Aujourd’hui, le nucléaire a démontré les dégâts incommensurables qu’il est en mesure de causer à l’humanité et à l’environnement. Et cela, pour des générations et des générations, en leur léguant nos déchets à gérer pendant des millénaires.

Le moment est venu, pour l’OMS, de s’affranchir des contraintes contre nature qui la lient à l’AIEA, promoteur officiel du nucléaire commercial. Il convient donc d’amender sans tarder l’accord OMS/AIEA (Res. WHA 12-40).

En effet, sur des sujets aussi préoccupants pour l’avenir de notre Planète que Tchernobyl, les faibles doses de radiations et le recours croissant à l’uranium appauvri pour des usages civils et militaires, le monde entier attend de l’OMS qu’elle soit en mesure de s’exprimer librement sur la base de travaux scientifiques irréprochables, et d’agir conformément à sa Constitution.

Les soussignés vous demandent instamment d’entreprendre sans tarder toutes les démarches qui permettront à l’OMS de retrouver une totale indépendance.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Secrétaire général, l’expression de notre très respectueuse considération.

CONTRATOM

Raymond Beffa, Anne-Cécile Reimann, Paul Bonny
président vice-présidente membre

NB : Cette lettre est proposée dès aujourd’hui à la signature de tous ceux qui souhaitent une OMS forte et digne de foi.

 
Articles de cette rubrique
  1. No 87, octobre 2007
    23 octobre 2007

  2. No 85, avril 2007
    14 octobre 2007

  3. No 84, décembre 2006
    29 septembre 2007

  4. No 81, avril 2006
    29 septembre 2007

  5. No 80, décembre 2005
    29 septembre 2007

  6. No 79, octobre 2005
    29 septembre 2007

  7. No 68, décembre 2002
    29 septembre 2007

  8. No 63, avril 2002
    29 septembre 2007

  9. No 62, février 2002
    29 septembre 2007

  10. No 60, décembre 2001
    29 septembre 2007

  11. No 59, juin 2001
    29 septembre 2007

  12. No 57, avril 2001 - spécial OMS - AIEA
    29 septembre 2007

  13. Lettre de ContrAtom à Madame Gro Harlem Brundtland
    29 septembre 2007

  14. Lettre de ContrAtom à Monsieur Kofi A. Annan
    29 septembre 2007

  15. Une semaine d’action pour l’indépendance de l’OMS
    9 juillet 2008